Le retour du radis

Il est grand temps de goûter aux radis car nous voici dans la pleine saison.  Enfin entendons-nous, on les sème en théorie dès le mois de mars mais dans ce cas, il faut être organisé ! Chez nous, on ne sème pas avant le mois de mai. Enfin surtout, il faut que la terre se réchauffe un peu, alors on a le temps 😉
C’est un fiasco complet pour notre seconde récolte : les semences n’ont pas été suffisamment arrosées pendant les grosses chaleurs. Beaucoup de radis sont alors montés en fils au lieu de devenir bien roses et tout ronds :-(. Et puis quelle bonne idée de les semer autour des courgettes ! C’est une erreur fatale puisque ces dernières ont doublé de volume beaucoup plu vite que les premiers… On apprend tous de ses erreurs…

RADIS

Qu’à cela ne tienne, la persévérance et la patience sont de bonne augure et nous ne lâchons pas l’affaire. Nous semons des radis de 18 jours, pour aller plus vite… on pourrait en faire tout un poème de cette phrase… Il paraît que ce grand classique peut largement être remplacé par d’autres variétés toutes aussi rapides à lever comme Sarda ou Flamino… il faudra tester.

Tiens, parlons de test, nous avons semé aussi des radis multicolores…. mais pas au bon endroit, trop à l’ombre du chèvrefeuille. Du coup, rebelote, ça file, ça file.

On a réussi à en sortir quelques uns malgré tout :  les radis du jardin, comme tout le reste d’ailleurs, n’ont quand même rien à voir niveau gustatif avec tout ce qu’on trouve dans le commerce ! En plus, directement du producteur au consommateur, que pouvons-nous faire de mieux niveau fraîcheur ? un vrai circuit court au top !

Un petit apéritif nous attend avec ces petites boules roses, nous testerons ensuite le velouté de fanes de radis !

Des volontaires ?

Radis Gaudry : grand classique, racine ronde, moitié rouge vermillon, moitié blanche.
Fond d’écran de Charlotte D’hiver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *